L'épilepsie


I. Les épilepsies : 

Sont des maladies chroniques cérébrales d'origine génétique, métabolique ou secondaire d'une anomalie structurelle (séquelles d'un AVC, malformation ou traumatisme crânien), elles sont caractérisées par la survenue des crises épileptiques. 


L'épilepsie


Les signes cliniques sont variés; paroxystiques et temporaires, ils peuvent être moteurs, sensoriels, psychiques, neurovégétatif et cognitif résultant d'une activité paroxystique des neurones dans une région localisée du cortex ou plus vaste.


II. Répercussions de l'épilepsie et son traitement sur la cavité buccale:

Lors des crises épileptiques, il y a un grand risque des fractures dentaires, blessures ou morsure labiale, jugale et linguale.

Pour les patients traités par Hydantoïnes ; une hyperplasie gingivale peut se manifester. L'Epitomx peut causer des lithiases salivaires; une sécheresse buccale et xérostomie chez les patients traités par barbituriques, benzodiazépines et carbamazépine



III. Prise en charge bucco-dentaire:

Après l'interrogatoire et l'examen clinique le patient est considéré comme stable et tous les soins sont possibles si il est sous traitement, ne fait aucune crise, et il n'est pas pharmaco-résistant; sinon il faut contracter le médecin traitant en cas d'épilepsie non stable. 

Il faut limiter le stress; on peut utiliser de prémédication sédative ou MEOPA; il faut éviter les soins en présence des facteurs favorisants tels que le manque de sommeil, l'alcool et la stimulation lumineuse.

Pas de précautions pour l'anesthésie si la maladie est traitée et stable. 

Les actes prolongés doivent être programmés aux heures où l'antiépileptique est le plus efficace selon le pic plasmatique de ce dernier. 

En cas de crise épileptique qui dure plus de 5 minutes il faut appeler le SAMU.

Il faut faire attention aux interactions médicamenteuses.


En cas d'épilepsie traitée non stable; il faut avoir l'avis du médecin traitant qui peut prévoir un protocole particulier

Pour l'épilepsie non traitée, seulement les cas d'urgence dans un milieu hospitalier.



1 commentaire:

Fourni par Blogger.