Interactions médicamenteuses en odontologie

 


En odontologie les prescriptions peuvent représenter des risques d’interactions médicamenteuses, d’interactions avec une maladie générale, d'allergie ou de toxicité.


Prescription chez les patients à risque


Précautions et médicaments contre-indiqués : 

1- Hypertension artérielle : 

  • Les AINS sont déconseillés chez les patients âgés ou déshydratés traités par diurétiques; à cause du risque d’insuffisance rénale aiguë.
  • Une surveillance de la pression artérielle est recommandée lors de la prescription des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou des corticoïdes qui peuvent diminuer l'effet antihypertenseur des médicaments. 


2- ANGOR, infractus de myocarde et maladie coronarienne :

  • Les macrolides sont déconseillés chez les patients traités par statines.
  • La prescription d’AINS ou de  corticoïdes peut provoquer une baisse de l’activité de certains médicaments cardiovasculaires (bétabloquant, IEC,  inhibiteur calcique, antagonistes de  l’angiotensine II) mais ce risque est faible si la durée de traitement est courte.
  • L'utilisation du miconazole en gel buccal (Daktarin) est possible alors que la plupart des antifongiques azolés sont  contre-indiqués chez les patients  traités par statines.


3- Arythmie cardiaque :

  • Les macrolides sont à éviter chez les patients traités par digitaliques; ils peuvent causer une augmentation de la digoxinémie.
  • Le tramadol et l’ibuprofène sont à éviter  chez les patients traités par digoxine.



4- L'insuffisance cardiaque :

  • La prescription d’AINS ou de  corticoïdes peut provoquer une baisse de l’activité de certains médicaments cardiovasculaires (bétabloquant, IEC,  inhibiteur calcique, antagonistes de  l’angiotensine II) mais ce risque est faible si la durée de traitement est courte.


5- L'asthme :

  • La codéïne est contre-indiquée chez les patients asthmatiques.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont contre-indiqués en cas d’antécédent de crise d’asthme provoquée par les AINS ou l’aspirine, ou en cas de syndrome de Widal.
  • Les AINS sont déconseillés chez les patients traités par corticothérapie per os ( augmentation du risque ulcérogène et d’hémorragie digestive ) si nécessaire, la prescription devra être courte et être accompagnée d’un protecteur gastrique.
  • Le fluconazole est à utiliser avec précaution chez les patients traités par théophylline.


6- Le diabète :

  • Les corticoïdes sont à utiliser avec précaution chez tous les patients diabétiques (risque d’hyperglycémie); la surveillance de la glycémie est recommandée en cas de prescription.
  • Le miconazole (Daktarin) gel buccal est  contre-indiqué chez les patients traités par sulfamides.
  • Le fluconazole (Triflucan) est déconseillé chez les patients traités par sulfamides à cause du fort risque d’hypoglycémie; en cas de prescription,  il faut renforcer la surveillance de la glycémie.


7- Désordres thyroïdiens : 

Eviter l’utilisation répétée ou prolongée de produits iodés (Bétadine) chez les patients ayant un désordre thyroïdien.


8- Hépatite virale :

  • Pas de précautions particulières à la prescription des antibiotiques ou des antifongiques si le TP est normal.
  • Le paracétamol, les AINS et le tramadol sont contre-indiqués en cas d’hépatite aigüe.
  • Eviter le paracétamol chez les patients  alcooliques.


9- Cirrhose et insuffisance hépatique :

  • Les patients cirrhotiques et les patients insuffisants hépatiques nécessitent des précautions pour toutes les prescriptions envisagées. L’état et la stabilité de leur maladie peut modifier fortement le type de molécule à utiliser, l’intervalle entre deux prises ou la dose à respecter.
  • Il est impératif de contacter l’hépatologue traitant avant toute prescription.
  • Dans le cas où une prescription d’urgence, il est préférable d’adresser ces patients immédiatement en secteur hospitalier.


10- Maladies inflammatoires chroniques intestinales :

  • Les pénicillines sont déconseillées chez les patients traités par méthotrexate.
  • Les macrolides sont à utiliser avec  précautions chez les patients traités  par ciclosporine.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont contre-indiqués chez tous les patients présentant une MICI.
  • Le fluconazole est à utiliser avec précautions chez les patients traités  par ciclosporine.



11- Insuffisance rénale chronique et dialyse :

  • Les macrolides sont contre-indiqués chez les patients traités par colchicine.
  • Il faut réduire la dose d'amoxicilline chez les patients présentant une insuffisance rénale chronique sévère ou terminale
  • Les AINS sont déconseillés chez les patients qui présentent une IRC et contre-indiqués en cas IRC modérée, sévère ou terminale
  • Le codeine est contre-indiqué en cas d'insuffisance rénale chronique sévère ou terminale
  • Il faut réduire la posologie en cas de prescription du Tramadol


12- Épilepsie :

  • Les macrolides sont déconseillés chez les patients traités par carbamazépine.
  • La doxycycline est à utiliser avec précaution chez les patients traités par barbituriques, carbamazépine ou hydantoïnes.
  • Le tramadol est déconseillé chez les patients traités par carbamazépine.
  • Les AINS sont à utiliser avec précautions chez les patients traités par oxcarbazépine.
  • Les corticoïdes sont à utiliser avec précaution chez les patients traités barbituriques, hydantoïnes ou carbamazépine.
  • Le fluconazole et le miconazole sont à utiliser avec précaution chez les patients traités par hydantoïnes.
  • L’Hydroxyzine est déconseillé chez les patients traités par benzodiazépines ou barbituriques. En cas de prescription, il faut avoir l'avis du médecin traitant. 


13- Alzheimer :

  • L’utilisation des AINS est déconseillé chez les patients traités par inhibiteur de la cholinestérase.
  • Les antifongiques azolés sont à utiliser  avec précaution chez les patients  traités par donepezil.


14- Thrombopénie :

La prescription d’AINS doit être discutée avec le médecin traitant


16- Hémophilie, maladie de WILLEBRAND et déficit en facteurs de coagulation :

Les AINS sont à éviter (sauf accord de l’hématologue). 



17- HIV et SIDA :

  • Chez les patients traités par Viramune les macrolides (clarythromycine, érythromycine) sont à utiliser avec précautions.
  • Ibuprofène est à utiliser avec  précaution chez les patients traités par Retrovir.


18- La dépression : 

  • Il faut diminuer les posologies de l'érythromycine chez les patients sous ISRS.
  • Les AINS et Tramadol sont déconseillés chez les patients traités par Lithium.
  • Le tramadol est déconseillé chez les patients traités par IRSNA.


19- Toxicomanie :

  • Les morphiniques ou dérivés morphiniques de palier III sont contre-indiqués chez les patients sous buprénorphine et naltrexone (diminution de l’effet antalgique et risque d’apparition d’un syndrome de sevrage).
  • Les opiacés sont à utiliser avec précaution chez les patients sous méthadone et chez les consommateurs réguliers d’héroïne.
  • Les corticoïdes sont à utiliser avec précaution chez les patients sous méthadone.


1 commentaire:

Fourni par Blogger.