Classification Armitage des maladies parodontales

Classification des maladies parodontales:

 

Classification des maladies parodontales adaptée de Armitage,


I. MALADIE GINGIVALE:

A. Maladie gingivale induite par la plaque:

1. gingivite associée avec la plaque uniquement

a) sans facteurs locaux
b) avec facteurs locaux (voir VIII A)
 

2. maladie gingivale associée à des facteurs systémiques

a) Associée à des modifications endocriniennes
1) gingivite de la puberté
2) gingivite associée aux cycles menstruels
3) gingivite au cours de la grossesse
gingivite, granulome pyogénique
4) gingivites et diabète sucré


b) Associée à un trouble de la crase sanguine : leucémie, autres troubles
 

3. maladie gingivale et médicaments:

1) hypertrophie gingivale induite par les médicaments
2) gingivite aggravée par les médicaments :
contraceptifs oraux et gingivite, autres médicaments
 

4. gingivites et malnutritions:

a) gingivite et carence en acide ascorbique
b) autres

 

 

Classification des maladies parodontales adaptée de Armitage

B. lésion gingivale non induite par la plaque:

1. pathologie gingivale liée à une bactérie spécifique: 

Neisseria gonorrhea, Treponema pallidum, Streptocoques.
 

2. maladie gingivale d'origine virale:

a) infections à herpes virus
gingivostomatite lors de la primo -infection à herpes virus, herpes buccal récidivant, varicelle –zona.
 

3. maladie gingivale d'origine fungique:

a) infection à candida : candidose gingivale généralisée
b) érythème gingival linéaire
c) histoplasmose
 

4. lésions gingivales d'origine génétique:

a) gingivite au cours des fibromatoses

 

5. gingivites au cours de manifestations générales:

a) atteintes cutanéo-muqueuses:
1) lichen plan
2) pemphigoïde
3) pemphigus vulgaire
4) érythème polymorphe
5) lupus érythémateux
6) induites par des médicaments
7) autres


b) réactions allergiques:
1) aux matériaux d'obturations dentaires : mercure nickel acrylique et autres
2) réactions allergiques attribuées à : pâtes dentifrices, bain de bouche, additif contenu dans
les chewing-gums, additifs présents dans les aliments
3) autres


6. lésions traumatiques:

 (factices, iatrogènes, accidentelles) chimique, physique, thermique.


7. réactions auto-immunes

8. non spécifiques 

 

 



II. PARODONTITES CHRONIQUES:

A. localisées,
B. généralisées


III. PARODONTITES AGRESSIVES:

A. localisées,
B. généralisées
 

Classification des maladies parodontales adaptée de Armitage 99

 

IV. PARODONTITES MANIFESTATIONS D'UNE MALADIE GENERALE:

A. associées à une hémopathie:

neutropénie acquise, leucémie, autres


B. associées à une anomalie génétique:

1) neutropénie familiale cyclique
2) syndrome de Down
3) syndrome de déficience d'adhésion des leucocytes
4) syndrome de Papillon-Lefèvre
5) syndrome de Chediak-Higashi
6) hystiocytose
7) maladie du stockage du glycogène
8) agranulocytose de l'enfant
9) syndrome de Cohen
10) syndrome de Ehlers-Danlos (types IV et VIII)
11) hypophosphatasie
12) autres


C. non spécifiées


V. PARODONTOPATHIES ULCERO-NECROTIQUES:

Gingivite ulcéro -nécrotique, parodontite ulcéro-nécrotique
 

VI. ABCÈS PARODONTAL:

Abcès gingival, abcès parodontal, abcès péricoronaire.


VII. PARODONTITE ASSOCIEE A UNE PATHOLOGIE ENDODONTIQUE

Lésions combinées endo-parodontales


VIII. ANOMALIES BUCCO-DENTAIRES ACQUISES OU CONGENITALES EN RAPPORT AVEC LES PARODONTOPATHIES:

A. facteurs locaux liés à la dent prédisposant aux gingivites ou aux parodontites induites par la plaque facteur lié à l'anatomie de la dent, obturation et restauration dentaire, fractures des racines, résorptions cervicales et fissures du cément.

 

B. malformation muco-gingivale au voisinage des dents:

1) récessions gingivales au niveau des surfaces linguales ou vestibulaires, interproximales
2) défaut de kératinisation de la gencive
3) réduction de la profondeur du vestibule
4) frein aberrant, anomalie de l'insertion musculaire
5) excès de gencive : pseudo-poche, gencive marginale inconsistante, excès de gencive visible, hypertrophie gingivale
6) anomalie de la coloration


C-malformation mucogingivale et édentation:

1) déficit horizontal ou vertical de la crête alvéolaire
2) déficit de kératinisation de la gencive
3) hypertrophie gingivale
4) frein aberrant, anomalie de l'insertion musculaire
5) réduction de la profondeur du vestibule
6) anomalie de la coloration


D-traumatisme occlusal : occlusal primaire, secondaire.

 

 



Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.