Traitement de la dysharmonie dento-maxillaire

 L'approche orthodontique de la dysharmonie dento-maxillaire fait part d'une attention particulière de la part de l'orthodontiste et ce en raison des extractions qui peuvent suivre en particulier pour la D.D.M par macrodontie relative et la récidive de l'anomalie en présence d'une D.D.M par microdontie.


Traitement de la dysharmonie dento-maxillaire


I. La dysharmonie dento-maxillaire:

Est la disproportion entre le diamètre mésio-distale des 10 dents antérieures (4 incisives, 2 canines et 4 prémolaires) et le volume de l'arcade (espace disponible) c'est-à-dire la différence entre la place disponible calculée à partir de la face mésiale de la première molaire droite à la face mésiale de la première molaire gauche et la place nécessaire qui représente la somme des diamètres mésio-distaux des dix dents antérieures.



II. Possibilités thérapeutiques:

L'encombrement dentaire ou les diastèmes sont les motifs de consultation des patients; la prise en charge est en fonction de l'âge du patient et l'importance de la D.D.M.

  • Abstention thérapeutique:

Pas d'extractions en cas de D.D.M par macrodontie de faible importance; attendre l'évolution de toute les dents permanentes pour prendre une décision thérapeutique.

En cas de D.D.M par microdontie; là aussi il est préférable d'attendre l'évolution de toute les dents permanentes pour une décision thérapeutique.

  • Extraction dentaire: 

En cas de D.D.M par macrodontie importante.


1. Traitement de la D.D.M par microdontie:

D'une façon générale, en présence d'une D.D.M par microdontie relative on s'abstient de tout traitement orthodontique . 

Attente de l'éruption de toutes les dents permanentes pour une fermeture des diastèmes existants. 


  •  En cas de traitement:

Thérapeutique amovible associée à des crochets mésialeurs pour la fermeture des diastèmes antérieures. 


Thérapeutique fixe multi attaches pour fermer les diastèmes antérieures et report du gain de place entre les premières prémolaires et deuxièmes prémolaires ou en deuxièmes prémolaires et première molaire puis réalisation d'une prothèse provisoire pour combler l'espace et maintenir les résultats en attente d'une solution définitive bridge ou implant dentaire. 


Ne pas oublier de placer une contention collée au niveau antérieure pour éviter la réouverture des diastèmes car la D.D.M par microdonie relative est une anomalie orthodontique très récidivantes

Certains auteurs parlent même d'une contention à vie



2. Traitement de la D.D.M par macrodontie relative:

Selon l'âge du patient et l'importance de la D.D.M

A. D.D.M inferieure à 5 mm:

  • En denture mixte:

Maintien de l'espace de dérive mèsiale à l'arcade supérieure et inferieure à l'aide d'un arc lingual ou palatin à l'arcade supérieure. Gain de place de 3.4mm à l'arcade inférieure et 1.8mm à l'arcade supérieure comme l'on peut associer un stripping des faces proximales ou une expansion des arcades.


  • En denture permanente:

Stripping des faces proximales . 

Expansion à l'arcade inferieure à l'aide d'un double arc de Theveuny

Plaque linguale avec vérin médian mais la plaque peut être instable.

Expansion à l'arcade supérieure par plaque palatine avec vérin médian ou Quad Helix


B. D.D.M supérieure à 5mm et inferieure à 7mm:

  • En denture mixte:

Extractions pilotées pour la mise en place des dents permanentes:

Geste thérapeutique qui consiste en l'avulsion de dents temporaires ( première molaire temporaire et canine temporaire) afin de favoriser l'éruption des dents permanentes. 

Deux méthodes sont possibles:


1. Séquence d'extraction selon HOTZ: 

Extraction des canines temporaires vers 8 ans. 

Extraction des premières molaires temporaires 6 mois plus tard pour accélérer l'évolution des premières PM. 

Extraction des premières PM dés leur apparition sur l'arcade laissant un site suffisant pour les canines permanentes.


2. Séquence d'extraction selon TWEED:

Extraction de la première molaire temporaire vers 8ans pour accélérer l'éruption des premières prémolaires.

Extraction des premières prémolaires dés leur apparition sur l'arcade suivi de l'extraction des canines temporaires. 


  • En denture permanente:

À l'arcade inférieure:

Possibilité d'extraction d'une incisive inférieure si les rapports d'occlusions canin et molaires sont dans les normes (classe I canine et molaire). 

Arc lingual actif · 


À l'arcade supérieure:

La D.D.M étant modérée (5<D.D.M<7), l'extraction de deux prémolaires n'est pas justifiées. 

Le traitement consiste soit : 

Stripping des faces proxmales associée à une expansion de l'arcade supérieure

De plus, avec les nouveaux matériaux les A.M.F ( alliages à mémoire de forme) on peut régler le problème de D.D.M grâce à l'expansion que peut réaliser ces arcs.



C. D.D.M supérieure à 7mm:

Extraction des premières prémolaires supérieures et inférieures pour traiter la D.D.M associée à une thérapeutique fixe 

L'extraction se fera en fonction des rapports occlusaux molaires et du type de classe squelettique. 

En classe I : extraction de 14.24.34.44

En classe II : extraction de 14.24.35.45

En classe III : extraction de 15.25.34.44.


Remarque: 

Faire attention à l'état dentaire c'est-à-dire ne pas faire d'extraction d'une dent saine au profit d'une dent délabrée et toujours demander un examen radiologique car il arrive parfois que la D.D.M peut être associée à un autre problème dentaire (inclusion , agénésie). 

 

À l'heure actuelle avec les nouveaux procédés thérapeutique et les matériaux mis à notre disposition il nous arrive de réaliser une distalisation molaire pour le traitement d'une D.D.M par macrodontie relative ce qui nous évite de faire des extractions.


Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.