Plus récent :

Prescription en médecine dentaire


L'ordonnance est toute prescription, certificat, attestation ou documentation établie par un médecin ou chirurgien dentiste, elle doit être rédigée lisiblement.


Ordonnances types dentaire


I. L'ordonnance :

Une ordonnance doit contenir les informations du prescripteur, la date, les informations du patient, médicaments et produits prescrits, description et durée du traitement (le nom du médicament, la forme galénique, la posologie et la quantité), signature du médecin.

Il est souhaitable de lire et de commenter l’ordonnance au malade ou à son entourage.


II. La rédaction d'une ordonnance :

Faire figurer dans l’ordre:

  • Les médicaments étiologiques (ex.:  antibiotiques).
  • Les médicaments symptomatiques (ex.: anti-inflammatoires ou antalgiques).
  • Les médicaments adjuvants.
  • Les médicaments à usage externe (bains  de  bouche).


Numéroter et souligner le nom de chaque produit.

Préciser qualitativement s’il existe plusieurs formes galéniques (ex.: Comprimés à 100mg, suppositoires à 250mg) Préciser quantitativement le nombre d’unités thérapeutiques (ex.: 1 boîte, 2 boîte,…)

Préciser le durée totale du traitement.

Préciser le nombre de prises et la posologie de chaque prise.

Préciser la dose maximale à ne pas dépasser par 24 heures.

Préciser éventuellement le protocole d’absorption (avant, au cours ou après les repas).






1. Antibiotiques :

Donner d’emblée la dose maximale  nécessaire.

Continuer 48h au moins après la disparition des symptômes.

Pas de dose décroissantes (arrêter  complètement).

Choisir l’antibiotique en fonction du germe soupçonné; en cas de doute, pratiquer un antibiogramme.



2. Antalgiques

Le choix d'un antalgiques est en fonction de l’intensité des phénomènes douloureux, il ne faut pas surdoser et préciser les heures de prises.

Prévenir le malade des effets secondaires possibles (conduite d’un véhicule).

En cas d’inefficacité de la dose thérapeutique limite, il faut changer d’antalgique.


3. Anti-inflammatoires :

Ce sont des médicaments symptomatiques; si l’œdème est due à l’infection, toujours leur associer un antibiotique.

L’ulcère gastro-duodénal, même guéri, est une contre-indication ; une gastrite recommande la prudence.

Préférer les corticoïdes en cure courte (plus efficaces et mieux tolérés).

 

 

Commentaires