La gingivectomie à biseau externe

 


La gingivectomie est probablement la technique la plus ancienne en chirurgie parodontale.

Elle représente à cette époque le traitement de choix pour éliminer chirurgicalement les poches parodontales.

L'évolution des techniques chirurgicales plus conservatrices réduisit ses indications dans le traitement des poches. 


Gingivectomie à biseau externe


I. La gingivectomie :

C'est l'excision des tissus mous constituant les parois de la poche, et la modification de ces contours gingivaux pour leur donner une anatomie fonctionnelle.


II. Objectifs de la gingivectomie: 

L'objectif de la gingivectomie est de redonner un contour anatomique à la zone de la gencive libre. 


III. Instrumentation: 

A. Instruments de marquage des poches :

  •  Précelle de KRANE CAPLAN pour le marquage réel .
  •  Sonde parodontale pour un marquage approximatif. 

B. Instruments pour l'incision :

  •  Lames de bistouri N15 et 12a , et manches. 
  •  Bistouri à gingivectomie KIRKLAND.
  •  Bistouri inter-dentaire ORBAN.

C. Instruments pour élimination du tissu de granulation :

  •  Curettes de GRACEY 7/8 , 11/12 , 13/14.
  •  Curette de HOLST.
  •  Ciseau à gencive. 

D. Autres instrumentations :

  •  Instruments de détartrage CK6 , détartreur ultrasonique
  •  Instrumentations de suture. 
  •  Instruments de polissage. 


IV. LA GINGIVECTOMIE À BISEAU EXTERNE 

1. Indications :

  • Hypertrophies et hyperplasies gingivales sans variations de la position de l'attache épithéliale ne répondant pas à la thérapeutique étiologique. 
  • Élongation coronaire et chirurgie de la crête flottante en chirurgie pré-prothétique.
  •  Poche parodontale supra-osseuse inférieure à 4mm.
  •  Abcès parodontaux. 
  •  Capuchons pericoronaires.


2. Contre-indications :

  •  Motifs d'ordre général "Hémophilie..."
  •  Hygiène insuffisante. 
  •  Correction osseuse nécessaire. 
  •  Poches parodontales associés à des lésions infra-osseuses atteignant la ligne mucco-gingivale.


3. Inconvénients : 

  • Inesthétique; les racines peuvent devenir exposées à certaine hauteur.
  •  Douleurs post opératoire ; cicatrisation de deuxième intension
  •  Pas d'économie tissulaire.



V. PROTOCOLE OPÉRATOIRE:

- Bilans préopératoires; FNS, VS, TS, TC, glycémie à jeun

- Désinfection du champ opératoire. 

- Anesthésie locale. 

- Marquage des poches; introduction de la partie mousse de la précelle CRANE CAPLAN à l'intérieur de la poche jusqu'à atteindre le fond, à ce moment la partie de la précelle dotée de l'ergot est actionnée pour réaliser des points hémorragiques 2 à 3 par dent , les points reflètent le contour final de la gencive marginale et seront un repère pour le tracé d'incision.


Incision primaire :

Réalisé à l'aide d'un bistouri N15 ou bistouri KIRLAND , l'incision peut être continue ou discontinue .

Le trait d'incision part à 1mm apicalement par rapport au point hémorragique.

L'incision est oblique apico-coronaire et forme un angle de 45⁰ avec la surface dentaire. 

Elle traverse toute l'épaisseur des tissus mous jusqu'au contact dentaire. 

L'incision est festonnée et doit recréer un contour gingival harmonieux.


Incision secondaire :

Se pratique parallèlement à l'axe longitudinal de la dent à l'intérieur du sillon jusqu'au fond de la poche et doit relier toutes les dents. 

- Excision du tissu gingival :

Quand on rejoint les 2 types d'incision , on tirera à l'aide de la curétte de GRACEY ou celle de HOLST , placé dans l'incision primaire jusqu'à rencontre avec la surface dentaire et par un mouvement de traction en direction coronaire le tissu gingival est séparé de la surface dentaire. 


- Élimination du tissu de granulation et du tartre résiduel.

- Gingivoplastie :

L'incision aboutit à la formation d'un angle ouvert avec la gencive attachée résiduelle .

Redonner une morphologie déflectrice fonctionnelle à l'aide du bistouri N15 ou ciseau à gencive .

- Nettoyage de la plaie. 

- Hémostase

- La pose du pansement chirurgicale pour protéger la plaie des agressions physiques. 



Conseils et soins post-opératoires :

  • Alimentation froide, liquide ou semi-liquide en évitant les irritants. 
  • Antalgique en cas de douleur. 
  • Dépose du pansement 8 à 10 jours.
  • Utilisation de brosse chirurgicale et bain de bouche pendant 05 jours
  • Si la cicatrisation n'est pas au bout fixe ou persistance des douleurs, il faut renouveler le pansement. 


Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.