Les formes cliniques des maladies gingivales

La gingivite :

Est une maladie parodontale caractérisée par une inflammation de la gencive sans atteinte des tissus parodontaux, selon la classification d'Armitage on cite deux grands types; des maladies gingivales induites par la plaque bactérienne et des maladies gingivales non induites par la plaque.


Les gingivites


Les formes cliniques des maladies gingivales :

I. Les maladies gingivales induites par la plaque :

La plaque bactérienne est la cause de l'inflammation, la gencive devient saignante lors du brossage et dans certains cas le saignement est spontané, avec un changement de couleur vers le rouge violacé, de texture, de volume et de consistance qui devient molle.

Des facteurs favorisent la rétention de la plaque bactérienne; comme les malpositions dentaires et les restaurations débordantes.

L'accumulation du tartre va aggraver les signes à cause de sa surface rugueuse qui facilite l'accumulation de la plaque.


Les maladies gingivales induites par la plaque et modifiées par des facteurs systémiques :

Le facteur déclenchant est la plaque bactérienne mais l'aggravation de la gingivite est favorisée par certains facteurs systémiques qui modifient la réponse de l'hôte.

1. Les changements hormonaux :

L'inflammation gingivale augmente dans certains cas où on a une élévation du taux des hormones stéroïdiens, œstrogène et progestérone; on parle de la gingivite pubertaire, gravidique, menstruelle et de ménopause.

2. Le diabète :

À cause des modifications immunitaires de l'hôte, le diabète est susceptible de potentialiser l'effet du biofilm bactérienne et aggraver la maladie gingivale et sa développement rapide à une parodontite.

3. Leucémie, anémie, polyglobulie et neutropénie :

Les manifestations buccales de ces maladies vont aggraver les gingivites et dans certains cas elles sont des signes révélatrices de ces hémopathies.

4. Certains médicaments :  

Certains médicaments antiépileptiques, la ciclosporine et certains antihypertenseurs (nifédipine) peuvent causer une hyperplasie gingivale.

5. Les troubles de nutrition :

Une altération des tissus parodontaux peut être causée par la carence en zinc, vitamine C (gingivite de scorbut) et acide folique.

La gencive devient hypertrophique, lisse et saignante spontanément.



II. Les maladies gingivales non induites par la plaque :

Ce sont des lésions gingivales causées par des agressions locales ou d'origines d'un déséquilibre d'ordre général

Des gingivopathies sont causées par des bactéries spécifiques (Treponema pallidum et Neisseria) ou virale; (l'herpès et Varicelle zona) qui sont responsables des gingivo-stomatites; dans les cas des infections par l'herpès les lésions sont vésiculeuses avec des ulcérations. Aussi des maladies gingivales causées par candida albicans sous forme des lésions blanchâtres.

La fibromatose idiopathique est une maladie d'origine héréditaire caractérisée par une hypertrophie et inflammation gingivale.

Des maladies gingivales peuvent s'installer suite à une réaction allergique aux matériaux telles que le mercure, la résine ou suite d'une prothèse mal ajustée.

 

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.